Non classéretour

This Is Not A Love Song Festival (Edition 2016)

La France est certes connue pour avoir des festivals aux programmations éclectiques et pointues, elle n’en avait pas un dédié exclusivement à l’indie. Pourtant ce genre a le vent en poupe depuis quelques temps, ayant été beaucoup mis en avant aux Eurockéennes de Belfort ou encore à Rock en Seine pour ne citer qu’eux. Mais en tant que fan de ce genre musical, on en voulait plus et avec This Is Not A Love Song Festival (TINALS), nous voilà comblé.

tidals

 

Un festival aux grandes ambitions, qui grandit petit à petit

L’histoire de TINALS a débuté en 2013, avec une première édition qui réussit à réunir 4000 personnes. Fort de ses exceptionnelles programmations, le festival nîmois commence à se faire une petite place au sein des festivals incontournables français.

Avec la présence de Death Grips, La Femme, Mac Demarco, Jackson and his Computer Band en 2013, Earl Sweatshirt, Daniel AverySky Ferreira, The Glitch Mob en 2014 et CaribouPublic Service Broadcasting, Ratking et Shamir en 2015, TINALS est arrivé à toucher un public très spécialisé qui est prêt à faire de nombreux kilomètres pour voir des artistes qu’ils ne pourraient pas voir ensemble dans un autre festival français.

 

TINALS, seul festival français à avoir cette année Explosions In The Sky et LUH

On ne va pas se le mentir, ça fait la différence. Rien que pour ça, je vais faire le trajet Bordeaux – Nîmes. Rien que pour ça. Ajouté à cela Beach House, Parquet Courts, Air, Foals… C’est très, très lourd. C’est même exceptionnel, je n’attends que ça depuis le jour où j’ai entendu parler de cette programmation.

Côté découverte, j’ai hâte de voir ce que vont donner Her, DestroyerDeclan McKenna, Palehound, Sheer Mag et Battles en live (surtout ces derniers, qui ont l’air techniquement incroyables…).

Ajouté à cela du soleil, des ateliers et animations mises en place qui ont l’air très sympathiques (je tenterai surement de me marier), cette édition devrait nous ravir au plus haut point, et je ne vois vraiment pas comment cela pourrait en être autrement.

Nîmes, à vendredi !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *